O.N.G. - Extrême-orient(é)

Zentropasie

24 février 2014

Destruction de la propriété privée sur le tombeau.

 Sans titre

Dans un livre remarquable, Les systèmes religieux de la Chine, publié en 1892-97 par J. M. de Groot à Leyde, nous trouvons la confirmation de cette idée. Il y eut une époque, en Chine, (comme ailleurs), où tous les biens personnels d’un mort étaient détruits sur sa tombe — ses biens mobiliers, ses esclaves et même ses amis et vassaux et, naturellement, sa veuve. Il fallut une action énergique des moralistes contre cette coutume pour y mettre fin. Chez les bohémiens (gipsies) d’Angleterre la coutume de détruire tout ce qui a appartenu à l’un d’eux sur sa tombe a survécu jusqu’à aujourd’hui. Tous les biens personnels de la reine gipsy qui mourut en 1896, dans les environs de Slough, furent détruits sur sa tombe. D’abord, on tua son cheval, et il fut mangé. Puis on brûla sa maisonnette roulante, ainsi que le harnais du cheval et divers objets qui avaient appartenu à la reine. Plusieurs journaux racontèrent ce fait.

Pierre Kropotkine - L'entraide

Posté par ONG Webmastre à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire