O.N.G. - Extrême-orient(é)

Zentropasie

12 juillet 2013

Tibet, vers la terre interdite

Sans titre

« Il demeure un vaste pays au sommet du monde où il se passe des choses étranges. »Heinrich Harrer (Waffen SS - Sept ans d'aventures au Tibet)

Mystique, mythique, ésotérique, le voyage au Tibet a toujours été une aventure spirituelle avant d'être une découverte géographique : alors même que les premiers visiteurs cherchaient à nouer des relations commerciales, ils étaient frappés par l'omniprésence du sacré dans les hautes vallées de l'Himalaya. Aucun n'en est revenu indemne ; certains y sont morts, pour n'avoir pas fait demi-tour à temps. Aussi les récits de "Tibet - Vers la terre interdite" entraînent-ils le lecteur vers un ailleurs immatériel en même temps que sur les sentiers du mont Kailash. Cette anthologie réunit les plus beaux d'entre eux, extraits et textes entiers. Elle est indispensable pour comprendre à la fois le pouvoir de fascination du Tibet sur les Occidentaux, et les raisons tragiquement politiques de l'interdit : caché derrière les montagnes les plus hautes du monde, le Tibet a toujours été un enjeu stratégique majeur, le miracle étant que, malgré (ou à cause?) des prédateurs qui rôdent , il ait toujours gardé son pouvoir d'envoûtement.  Samuel Turner (1783) : un commerçant à la rencontre de l' enfant sacré.  Les pères Huc et Gabet (1845) : deux missionnaires catholiques envoûtés par le lamaïsme. Nicolas Prjevalsky (1880), Dutreuil de Rhins (1894), Ovché Narzounov (1900), Francis Younghusband (1903) : quand le Tibet devient un enjeu stratégique mondial - on appelle cette course à Lhassa "le grand jeu".  Jacques Bacot (1910), Alexandra David-Néel (1923), Heinrich Harrer (1944) : braver l'interdit pour trouver la paix intérieure.

Posté par ONG Webmastre à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire