O.N.G. - Extrême-orient(é)

Zentropasie

04 février 2013

Mine antipersonnel

Sa

J'ai moi-même été blessé en sautant sur une mine, vingt-neuf éclats dans les jambes (boulons, ferraille... il m'en reste encore quelques uns aujourd'hui). Nous savions pourtant que tout été piégé ; nous nous sommes approchés d'une maison en bambou entourée d'une clôture, j'ai pensé que le portait était piégé. Avec précaution j'ai vérifié avec le tout autour du portail, je n'ai rien trouvé. J'ai donné un coup de pied dans la porte et la mine qui était dans la roulette a explosé. J'ai été envoyé à l’hôpital de campagne. L'ambulancière R. (son prénom était peut-être Henriette) était toujours souriante ; nos étions trois à l'avant dans la cabine et six blessés plus grave derrière. L'ambulance s'est embourbée dans une rizière ; malgré toutes ses manœuvres, Ritou n'a pas pu dégager le véhicule, elle s'est mise à pleurer. Je l'ai remplacée au volant et avec difficulté j'ai réussi à remettre l'ambulance sur la piste. J'ai voulu lui redonner le volant, mais elle s'était endormi sur mon épaule. J'ai donc continué à conduire et je ne l'ai réveillée qu'à l'arrivée à l’hôpital pour qu'elle reprenne sa place. J'ai ensuite été évacué en avion vers Nha Trang où je suis resté une dizaine de jours. Avec les microbes et le climat humide les blessures s'infectaient vite ; quand nous avions quelques éclats d'obus dans le corps, nous le sortions avec un tournevis, nous mettions un quelconque produit désinfectant et nous avions droit à une piqure d'antitétanique ; j'ai dû en faire deux cents à mes soldats en vingt-sept mois. Nous prenions une comprimé de Paludrine tous les jours, il n'empêchait pas les problèmes intestinaux. Une fois, j'ai été piqué par une tique entre le gros orteil et le suivant, j'ai attrapé le typhus de brousse : j'ai eu une fièvre de cheval et j'ai été hospitalisé quelques jours.

Mon Grand-Père

Posté par ONG Webmastre à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire