O.N.G. - Extrême-orient(é)

Zentropasie

15 juin 2010

Le cerf du père David

cerf

Le cerf du père David (Elaphurus davidianus) est un cervidé seulement connu en captivité. Il vivait dans des zones humides où il pâturait l'herbe et les plantes aquatiques. Il est originaire des plaines du nord-est et du centre-ouest de la Chine.

Un de ses noms chinois est 四不像 sì bù xiàng, « quatre dissemblable » parce que cet animal avait les bois d'un cerf, le cou d'un chameau, le pied d'une vache et la queue d'un âne. Pour ajouter au mystère, à la fin du XIXe siècle, l’animal était gardé par des soldats tartares dans le parc impérial de chasse de Nanhaizi au sud de Pékin.

La première mention de cet animal en Occident est faite en 1865 par le père Armand David (1826-1900), missionnaire lazariste et naturaliste français, œuvrant en Chine. C'est aussi au père David que l'on doit la découverte du Panda. Au début de l’année suivante, il finit par obtenir les peaux d’une femelle et d’un jeune mâle qu’il envoie aussitôt au Muséum. Il enverra aussi la peau et le squelette d’un mâle adulte à Milne-Edwards qui en donnera une description scientifique sous le nom de Elaphurus davidianus, cerf du père David. Au même moment, le chargé d’affaire français obtient des ministres impériaux qu’ils envoient au Muséum un couple de ces animaux vivants. D'autres animaux suivront en 1870.

Les Anglais obtinrent aussi, grâce aux bons offices du missionnaire, un couple. Mais ces animaux ne survécurent pas au Zoo de Londres. Ce fut toutefois grâce à ces individus vivants envoyés en Europe que l’espèce n’a pas disparu. Car le stock impérial fut réduit à 20-30 individus à la suite d’une inondation catastrophique en 1895. Ce reliquat de la harde fut finalement tué et mangé par les troupes japonaises et occidentales présentes en Chine durant la guerre des Boxers (en 1900). Le dernier animal sauvage fut tué près de la Mer Jaune en 1939.

Au tournant du XXe siècle, les parcs zoologiques européens décidèrent de confier tous leurs spécimens au duc de Bedford. Celui-ci put regrouper 18 animaux en âge de procréer dans son domaine de Woburn Abbey. Tous les cerfs du père David existant actuellement dans le monde sont issus de ce petit groupe. La harde qui comptait 88 animaux en 1914 fut particulièrement bien soignée et atteignit l’effectif de 300 individus en 1948. En 1956, la Société Zoologique de Londres offrit quatre individus au Zoo de Pékin. Ce furent les premiers à retrouver leur pays d'origine. En 1985, ce fut 22 cerfs nés à Woburn Abbey qui furent offerts au peuple chinois.

En 1987, on comptait dans le monde 1750 individus répartis dans une vingtaine de pays. Entre 1985 et 1987, la Chine a procédé à une réintroduction de l’espèce dans son habitat d’origine. Cette espèce est considérée comme très menacées mais ne paraît pas avoir souffert génétiquement à cause de la petite taille de sa population.

Posté par ONG Webmastre à 15:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire